Team Building dans l'entreprise

Article du 10/08/2009 dans l'entreprise.com



Source l'entreprise.com

Quand détente, visite et farniente côtoient réunions de travail et épreuves sportives, cela donne les fameux séminaires d’entreprises.

Tous ne se ressemblent pas mais ils ont les mêmes objectifs. : rebooster les troupes et créer un esprit d’équipe.

Un séminaire, pourquoi faire ?

Lors des séminaires, salariés et managers apprennent à travailler ensemble, à se découvrir mais aussi à s’amuser.

Souvent fédératrices et impliquantes, les activités proposées révèlent le caractère de chacun. « Les séminaires permettent de faire se rencontrer des salariés qui ne se connaissent pas toujours. L’ambiance y est détendue, il n’y a plus de hiérarchie pendant quelques jours », explique Vincent, inspecteur au Crédit immobilier de France qui participe chaque année au « Def immo », grand raid sportif qui réunit toutes les filières régionales du CIF.

Entre visite des marais salants de Guérande, balade en mer et contrôle de chantier, Denis, chef du service RTE ( gestionnaire du réseau transport d’électricité) de Nantes, voit ses séjours comme une manière de « sortir les équipes hors contexte ».« Les agents se découvrent autrement que dans le travail et partagent un même vécu », explique t-il.

Depuis plusieurs années, il propose à ses collègues…

Annuels ou ponctuels, ces séminaires font parfois suite à de profonds changements ayant eu lieu dans l’entreprise.

« Nous sommes partis à Prague pendant trois jours pour les dix ans de l’entreprise, raconte Henri, cofondateur et gérant de l’agence de RP 3D Communication. Ce voyage marquait donc l’événement mais devait aussi permettre d’accélérer l’intégration de nouveaux venus dans l’agence ».

Pour Benoît, salarié d’une entreprise de média, la journée paintball à laquelle il a participé était organisée dans un contexte économique assez difficile. « Cela a permis de clarifier certains points et de se serrer les coudes », se souvient-il.

L’objectif de cette « pause » dans l’agenda est finalement d’améliorer les relations au travail, faire un bilan de l’année passée et par conséquent préparer l’année suivante dans les meilleures conditions.

Bien préparer son séminaire, une règle essentielle

Partant de bonnes intentions, ces séjours peuvent malgré tout virer au cauchemar s’ils ne sont pas correctement organisés. Quelques conseils :

* Tout le monde doit se sentir impliqué
Qui dit séminaire, dit panel d’activités proposées.
Esprit d’équipe, compétition, dépassement de soi sont souvent au programme mais un séminaire doit avant tout être un moment de plaisir. Certaines entreprises impliquent ainsi leurs salariés pour être sûr de plaire et pour commencer le travail de « teambuilding » ( terme jargonnant qui définit un processus permettant de développer des valeurs collectives au sein d’une entreprise) en amont.
« Les membres de l’agence ont été répartis en petits groupes pour plancher sur des idées de voyage, ensuite soumises au vote. Même avant de partir, l’esprit d’équipe était donc là », décrit Nicolas, salarié de 3D Communication.
Si les salariés ne participent pas à l’organisation, il est bon de s’assurer que tous sont partants. « L’idée du paintball n’a pas reçu les suffrages de tout le monde. Certains ont refusé de jouer le jeu, voyant dans cette activité un esprit guerrier qui leur déplaisait. Cela a forcément jeté un froid », regrette Benoît.
Mieux vaut donc ne pas précipiter l’organisation et demander leurs avis aux participants.

* Un séminaire pour améliorer le travail
Généralement, des réunions de travail sous forme d’ateliers thématiques sont organisées dans le cadre détendu du séminaire.
« A l’agence, nous ne savions pas vraiment ce que chacun faisait. Ce séjour de trois jours à Venise a été l’occasion de découvrir une vision globale des missions et de la stratégie de l’entreprise, tout en apportant des propositions d’amélioration », explique Marie, salariée d’une société de conseil en développement économique.
Tirer profit des bénéfices observés durant le séminaire est aussi enrichissant pour l’entreprise.
Nicolas regrette ainsi que son séjour à Prague n’ait pas eu plus de répercussions à son retour. « Je crois qu’il ne faut pas se limiter à un grand souvenir commun. Des affinités, des compétences naissent durant ces séminaires et peuvent être réutilisés ensuite ».
Grâce à des ateliers de sketchs auxquels a participé Benoît, des tensions qui couvaient depuis plusieurs mois ont pu être mises à plat. « Nous avons pu mettre en exergue des problèmes, en singeant des situations. C’était très décalé et cela n’a donc pas été mal perçu par la direction. A voir maintenant si cela sera pris en compte ! », espère t-il.

* Un moment de détente, pas des vacances
Sous son apparente décontraction, il ne faut pas oublier qu’un séminaire est un séjour entre collègues, et non entre amis.
« C’est un peu comme en open space. On se sent assez libre mais on doit quand même faire attention à son attitude. D’autant que, malgré ce qu’on peut dire, on est évalué en permanence », décrit Marie.
La liberté de parole et l’absence de hiérarchie font partie du jeu mais chacun doit savoir se contrôler.
« C’est comme sur des réseaux sociaux, tels que Facebook, il faut savoir trouver la limite à ne pas dépasser », illustre Henri.
Pour des salariés, être en permanence en groupe et sollicité peut aussi parfois être pesant.
« Lors de séjours trop longs, le danger est l’affrontement de personnalités qui peut ensuite avoir des répercutions une fois revenus », explique Denis.
Avoir chacun sa chambre, accorder des moments de temps libre mais aussi pour les managers, ne pas être tout le temps présents permet de favoriser une bonne ambiance sans empiéter sur l’indépendance de chacun.

Plus de libertés et moins de formalisme semblent donc être les clés d’un séminaire réussi.

Malgré tout, un travail sur l’année est nécessaire. « Il ne faut pas attendre des séminaires des miracles mais toute initiative doit être vue comme positive », conclut Benoît.

Certains prénoms ont pu être changés pour respecter l’anonymat.


Josefa Lopez
Lu 4404 fois


Activités Team Learning | Vidéos | Communiqués de Presse | Articles de Fond | Présentation Team Learning | Presse, articles | Références | Lettres des participants




Inscription à la newsletter



Recherche

Les brèves team learning

BETTER TOGETHER

Il y a un an nous avons accompagné la naissance d’une nouvelle entité au sein d’un grand groupe international-operateur mobile. L’équipe était de 20 personnes.

Douze mois plus tard, ils étaient 60 collaborateurs réunis à Paris pour partager le succès et les défis de 2009. La mission pour Eagle’s Flight : en moins de 2 heures, lui permettre de mieux se connaitre, développer les reflexes de collaboration transversale, démontrer les bénéfices de la synergie et renforcer la motivation.

En équipe internationale de 10 personnes, engagés dans le Rallye de l’Excellence avec 2 challenges à fort impact : « Colorblind » ou « The Maze ». Comment optimiser la résolution de problème en équipe grâce à la communication.

Comment un groupe en développement crée une mémorie collective et capitalise sur ses meilleures pratiques.

L’enthousiasme et le dynamisme du groupe ont permis à certaines équipes de battre des records et pour tous de repartir dans leurs différents marchés avec une encore plus grande forte d’appartenance.

le MIP et l'économie d'entreprise

Le MIP (Management Institute of Paris) a choisi la simulation «  Income Outcome  » d’Eagles pour les élèves de 3ème année.
Le module d’une journée est centré sur l’économie d’entreprise.
Repartis en 6 équipes, les participants sont en concurrence sur un marché en croissance. Mais le seuil de rentabilité est élevé et contraint chaque entreprise simulée à des trésors de productivité.
Un commentaire : «  Si seulement j’avais pu vivre cette expérience unique et enrichissante pendant la 1ère année de mes études, j’aurais pris tellement plus de plaisir dans mes cours d’économie, de gestion et de finance »
L’un des objectifs d’Eagles : développer la compréhension des enjeux et règles du jeu sous les niveaux de l’entreprise.

De l'Or à Saclay

A Saclay, 250 cadres vivent l’extraordinaire aventure de l’Or des rois du désert.

L’entreprise très connue dans l’aéronautique a choisi Eagle’s Flight pour faire prendre conscience des comportements et reflex indispensables dans un environnement hostile.

L’enjeu n’est pas seulement de survivre dans le désert face au danger de la canicule et tempête de sable mais bien de gagner…

L’Or des rois du désert met en valeur l’impact du leadership partagé, la stratégie, la prise et la maîtrise du risque, l’anticipation et enfin la gestion et partage de l’information.

Des enseignements immédiatement transposables dans la conjonsture de l’instant. 

Stimulator Simulator

Afin d’améliorer sa dynamique, une équipe allemande de 25 personnes, spécialistes du financement automobile, a accepté de relever le défi du Team Simulator Eagles. A Berlin, ils se sont engagés dans une série de 6 épreuves (d’une durée de 45 mn à une heure). Chacune est destinée à simuler les caractéristiques (coordination, synchronisation, leadership, entraide, partage d’information) de la vie d’une équipe et donc de vérifier, dans l’action, leurs réflexes d’équipe. Chaque épreuve du Team Simulator est suivie d’un débriefing en équipe. C’est la meilleure façon de progresser et de faire le parallèle avec les challenges quotidiens de l’équipe. Désormais, les pilotes d’avion ne sont plus les seuls à s’entraîner au simulateur...

Développement Durable

Eagles a participé le 19 juin dernier à la première de la "radical sustainable innovation alliance", avec la présence de spécialistes de "l’innovation durable" dans les domaines du design, de la communication, de l’énergie, du traitement des déchets, de l’architecture, etc. Eagles a récemment créé des activités de Team Building innovantes sur les thèmes du développement durable, afin d’offrir aux entreprises la possibilité de sensibiliser et de mobiliser leurs équipes sur le sujet.